Un Oiseau migrateur

Une femme iranienne, mère de deux enfants, vit aux côtés d’un mari qui ne la comprend pas. Cette femme se montre intransigeante face à un homme insensible qui veut migrer au Canada pour son travail. Elle affronte son quotidien de femme qui n’a pas le choix, lassée de sa vie de famille et ne rêvant que d’indépendance et de liberté. C’est elle qui prend la parole alors qu’elle s’efface au point qu’on ne lit même pas son nom. On apprend à la connaître par ses réflexions et le regard d’autrui. Sa vie part en morceaux, en brefs chapitres. C’est une forte personnalité, ayant une vision très claire de la société où elle évolue. Il y a chez elle quelque chose de rude, de violent, d’impatient. N’en pouvant plus de supporter la petite bourgeoisie, contrainte et besogneuse, du sud de Téhéran, moins policée que celle du nord, mais aussi plus libre de ton et de manières. Chacun suit l’oiseau de ses rêves. La vie commune est-elle possible quand ces rêves ne peuvent se rejoindre dans la réalité ?

Fariba VAFI

est une autrice iranienne née en Azerbaïdjan en 1962. Un Oiseau migrateur (Parande-ye-man), son premier roman, sorti en 2002, a reçu les Prix Yalda, Golchiri et Ispahan. Après Secret de rue (Zulma, 2011), Un Oiseau migrateur – traduit en italien, en anglais, en allemand, en turc, en kurde et en arménien –, est pour la première fois traduit en français.

Instagram